WC pour handicapé : les normes à connaître

toilette pour handicapée

Les dimensions et configurations d’un wc pour handicapé sont régulées par la norme NF P 99-611. Outre faciliter l’accès au WC aux personnes ayant une mobilité réduite (personne en fautueil roulant, béquille…), la toilette doit aussi être équipée de différents accessoires afin de simplifier son utilisation.

Les dispositions d’un WC handicapé dans un ERP

Par rapport à la loi tout ERP ou établissement recevant du public doit se doter d’un WC pour handicapé. Avant tout la toilette devrait s’équiper d’une porte ayant une largeur de 90 cm au minimum ainsi que d’un espace de 1.5 m entre la cuvette et le mur.

Concernant les accessoires, entre la cuvette il faut obligatoirement installer deux barres d’appui espacées de 80 à 90 cm. A part cela, il faut également mettre à disposition de l’utilisateur un lavabo ainsi qu’un distributeur de savon et un sèche-main.

Comment installer un WC handicapé dans un ERP ?

Pour que les configurations du wc puissent être conformes aux normes, il est vivement recommandé de recourir à un professionnel spécialisé dans ce domaine. Et pour ce qui concerne le prix, contrairement à un WC traditionnel, l’installation d’une toilette pmr est un peu plus chère.

wc handicapé

Comment aménager un WC PMR dans un logement individuel ?

Contrairement à un WC pmr pour ERP, il n’existe pas de règlementation précise en termes de dimension et de configuration pour les maisons individuelles. Néanmoins, il faut que le cabinet d'aisance soit le plus confortable possible. En plus des barres d’appui, il est par exemple possible d’équiper la toilette d’un bidet si l’espace le permet. Dans le cas échéant, vous pouvez tout simplement doter le WC d’une douchette.

Installer un abattant lavant en option

Outre le bidet et la douchette, l’installation d’un abattant lavant japonais serait aussi intéressante pour les logements individuels qui accueillent une pmr ou une personne âgée. Intégrant une douchette, en fonction du modèle, le jet d’eau fourni pourrait être réglable tout comme la température. A part cela, il pourrait aussi embarquer une lunette chauffante ainsi que d’un dispositif de détection de présence. Pas vraiment très cher, sur le marché, un washlet japonais d’entrée de gamme coûterait dans les 50 euros.

Installation toilette pour pmr : Les aides qu’on peut avoir

Pour réduire les coûts d’installation d’un WC pour handicapé, il existe actuellement différents dispositifs d’aide. Avant tout, il y a les aides fiscales (tva taux réduit et crédit d’impôt), mais mise à part cela, en fonction de la perte de mobilité de personne concernée, elle pourrait aussi recevoir une subvention auprès de AAH et de PCH pour la réalisation des travaux relatifs à un wc pour pmr.

EXPLOREZ NOTRE GUIDE DU TOILETTE JAPONAIS :